Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Phoebe

Le blog de Phoebe

Une autre manière de traiter, de décrypter et de comprendre ce que l’on nous donne à voir, à écouter, à lire…


MYTHOLOGIE JAPONAISE # 1

Publié par Phoebe sur 16 Septembre 2014, 14:19pm

Catégories : #Chroniques philosophiques

LE LIVRES DES CHOSES ANCIENNES : LE KOJIKI

Le Kojiki est une oeuvre très ancienne, écrite en trois volumes par l'Aron (titre de noblesse) Futano-Yasumaro, il raconte les mythes et l'Histoire du Japon, en retraçant l'histoire des kamis, esprits de toutes choses, ainsi que celle des empereurs japonais.


Dans un souci d'authenticité, l'empereur Temmu demanda de dicter les contes et légendes, à Hieda-no-Are, personnage mi-homme, mi-femme (on ne connaît pas son genre), possédant une mémoire prodigieuse, capable de répéter sans erreur les documents qu'il/elle avait vus et de ne jamais oublier ce qu'il/elle avait entendu.


L'empereur voulut que l'on instruisit cette personne de pures traditions et de vieilles langues des âges passés, afin de ne jamais oublier l'Histoire...
 

MYTHOLOGIE NIPPONE : LES PRINCIPAUX KAMIS

 

LE COMMENCEMENT ET LES SEPT GENERATIONS DIVINES

« Lorsque la jeune Terre, semblable à une flaque d’huile, flottait telle une méduse dans la mer, les Célestes séparés s’engendrèrent tous seuls dans Plaine-du-Haut-Ciel pour ensuite disparaître ».

Puis, naquirent les sept générations divines, Maître-Luxuriant-de-l’Unification qui disparut aussitôt, pour laisser apparaître cinq autres générations, dont l’Engageant (Izanagi) et l’Engageante (Izanami).

Les dieux primitifs donnèrent alors naissance à une divinité masculine, Izanagi, ainsi qu’à une divinité féminine, Izanami, ensemble chargés de créer la première terre. Pour accomplir leur tâche, les dieux primitifs ont offert aux deux divinités, « Ame no Nuhoko », la lance céleste sertie de pierres précieuses.

 

L’ILE AUTOSOLIDE

Les autres Supérieurs ordonnèrent à l’Engageant et à l’Engageante de « donner une forme à cette Terre flasque qui dérive sur les eaux ».

Les deux divinités se placèrent sur le pont reliant le Ciel et la Terre, « Ame no Ukihashi » (« Pont-Flottant-du-Ciel ») et brassèrent ensuite la mer salée avec la lance céleste, Ame no Nuhoko. Lorsque des grains de sel tombèrent de la lance, ces derniers se cristallisèrent pour former une île nommée « Autosolide, sur laquelle Izanagi et Izanami s’établirent.

Désirant former un couple, les deux divinités construisirent une colonne centrale, l’auguste Pilier-Céleste (« Ame no Mihashira »), puis dressèrent un palais haut de huit fois six pieds, « Yahirodono » (la Pièce des Huit Pas). Ils tournèrent autour du Pilier-Céleste, et Izanami parla la première, Izanagi le deuxième. Même si la femme ne devait pas parler la première, le couple divin copula et eurent un fils nommé La-Sangsue, qu’ils abandonnèrent à bord d’un radeau de bambou.

Par la suite, ils donnèrent naissance à l’île nommée Ecume (« Awashima no Kami »), mais qui n’est pas reconnue comme l’enfant des deux Supérieurs.

 

LES HUIT GRANDES ILES

Voyant que les enfants de leur union étaient malformés, le couple divin alla immédiatement dans Plaine-du-Haut-Ciel afin de demander conseil aux Augustes Supérieurs Célestes. Ces derniers ordonnèrent qu’Izanagi et Izanami redescendent tourner autour du Pilier-Céleste tout en respectant l’ordre des choses.

Izanagi et Izanami retournèrent tourner autour de Ame no Mihashira, l’Auguste Pilier céleste, pour donner naissance à l’île Chemin-d’Ecume, en Frêle-Epi-de-Riz. Ils donnèrent ensuite naissance à une île avec un corps et deux têtes, Double-Nom dans Commençant.

Ainsi naquirent d’autres îles :

  • Triplettes près d’Offrandes, nommée également Célestes-de-la-Jeunesse-au-Grand-Cœur.
  • Bâti-Pourpre, qui possède un corps et quatre têtes, chacune ayant son propre nom.
  • Un-Haut, aussi appelée Pilotis-Céleste
  • Ile de Pair, aussi nommée Bonne-Princesse-aux-Mains-célestes
  • Ile Aide-à-Traverser.

Ils engendrèrent par la suite Porte-de-la-Montagne-aux-Moissons-Luxuriantes.

C’est à ces huit premières îles que se réfère le nom « Pays-des-Huit-Grandes-Iles ».

L’Engageant et l’Engageante donnèrent encore naissance à l’île Enfant située dans Le-Chanceux, île également appelée Jeune-Courageux-de-la-Direction-du-Soleil, puis à l’île Haricot-Rouge, aussi appelée Grande-Princesse-Battant-de-Cloche, puis à l’île Grande (ou Ile Frêle-Adulte). Puis, il y eut l’île Princesse (Racine-du-Ciel), l’île Proche (Grand-Homme-des-Cieux), et l’île Jumeaux (Double-Maison-du-Ciel).

Après avoir engendré les territoires, les deux divinités enfantèrent dix Supérieurs, de Grand-des-Grandes-Choses à la Princesse-de-l’Automne-Rapide en passant par le Supérieur de la Mer.

Princesse-de-l’Automne-Rapide s’unit avec Prince-de-l’Automne-Rapide dans leurs empires respectifs, la rivière et la mer pour engendrer huit Supérieurs ainsi que quatre autres Supérieurs, de Prince-du-Vent-qui-Dure à Landes-Aînées. Cette dernière s’unit avec Maître-des-Grandes-Montagnes, dans leurs royaumes respectifs, la lande et la montagne et engendrèrent huit Supérieurs supplémentaires, de Sentiers-Aînés-du-Ciel à Princesse-d’Immense-Vallée.

Izanagi et Izanami engendrèrent d’autres kamis tels que Bateau-Oiseau-Céleste, Princesse-de-Bonne-Nourriture ainsi que Prince-du-Feu-Brillant, également appelé Feu-Brillant-l’Aîné. C’est en donnant naissance à ce dernier que l’Engageante tomba malade et engendra en tout huit Supérieurs, de Prince-de-la-Mine à Princesse-de-la-Nourriture-Luxuriante.

L’Engageant fut atterré par la maladie de sa compagne et pleura à son chevet. De ses larmes naquit Crieuse-Pleureuse, auguste Supérieure résidant au pied des arbres sur la pente du Mont des Biches. L’Engageant se rendit ensuite sur le Mont de Vieille-Relative, à la limite de la province Nuage-à-Venir et de la province de Chasse-aux-Oiseaux, pour enterrer l’Engageante.

 

LE MEURTRE DU SUPERIEUR DU FEU

L’Engageant dégaina le sabre long de dix poignées, nommée Céleste-et-Longue-Pointe-de-Lame, dite Majestueuse-et-Longue-Pointe-de-Lame, et trancha la tête de Feu-Brillant-l’Aîné. Le sang giclant sur la lame de l’épée éclaboussa une multitude de rochers d’où naquirent Fissionneur-de-Roche, fendeur-de-Racine et Possesseur-de-Roche. Le sang ayant giclé sur la garde de l’épée se retrouva sur de nombreux cailloux d’où naquirent Terriblement-Rapide, Feu-Rapide et Courageux-de-Possession-Terrible (ou Courageuse-Brisure ou Luxuriante-Brisure). Le sang ayant giclé sur la poignée de l’épée dégoulina entre les doigts de l’Engageant qui donna naissance à Grand-Supérieur-Sombre ainsi qu’à Trois-Fois-Sombre.

Des membres et organes du corps de Feu-Brillant-l’Aîné naquirent huit Supérieurs, de Possesseur-de-la-Vérité-des-Sentiers-de-Montagne à Possesseur-des-Montagnes-Extérieures.

 

AU ROYAUME DES TENEBRES

Souhaitant retrouver sa sœur, Izanami, Izanagi s’en alla la chercher au Royaume des Ténèbres. Quand il la trouva, l’Engageant la supplia de revenir à la surface afin de terminer ce qu’il avait débuté avec son aide.

L’Engageante, également nommée Grande-Supérieure-des-Ténèbres, refusa car elle avait déjà pris la nourriture du Royaume des Ténèbres. Mais émue et troublée par son frère et époux, Izanami décida d’aller parler aux Supérieurs du Royaume des Ténèbres sous la condition qu’Izanagi ne devait pas la regarder.

Impatient d’attendre aussi longtemps sa bien-aimée, Izanagi entra dans le palais où il découvrit l’Engageante qui pourrissait et au milieu de son visage, il y avait Grande-Tempête, dans sa poitrine, Tempête-Feu, dans son ventre, Tempête-Noire, dans son sexe, Tempête-qui-Déchire, dans sa main gauche, Jeune-Tempête, dans sa main droite, Tempête-Terrestre, dans son pied gauche, Tempête-qui-Gronde et dans son pied droit, Tempête-du-Couchant, en tout, huit Supérieurs au nom de tempêtes.

Terrifié par le spectacle qui se déroulait sous ses yeux, l’Engageant s’enfuit et l’Engageante envoya à sa poursuite Laideron-des-Ténèbres. L’Engageant prit alors sa couronne noire, la lança à terre qui se transforma aussitôt en grains de raisin, ce qui lui permit de gagner du temps dans sa fuite. Quand Laideron-des-Ténèbres eut terminé de cueillir et de manger tout le raisin, elle se remit de plus belle en chasse et rattrapa l’Engageant. Il arracha les dents de son auguste peigne et les lança à terre pour aussitôt se transformer en bambou, ce qui arrêta Laideron-des-Ténèbres, qui se mit à arracher et à manger le bambou.

Alors l’Engageante envoya les huit Tempêtes ainsi que plus de 5000 guerriers. L’Engageant continua sa fuite et trouva au pied du Passage-des-Ténèbres, qui deviendra par la suite Passage-du-Crépuscule, un passage permettant de sortir du Royaume des Ténèbres, où poussaient trois pêchers. L’Engageant attendit les guerriers à cet endroit et se servit des pêches pour les repousser.

Ainsi l’Engageant nomma les pêches Grands-Fruits-Supérieurs et prononça ces paroles : « De même que vous m’avez aidé, vous porterez secours à tous ceux qui habiteront le pays de Plaines-de-Roseaux, harcelés comme moi, ou dans des postures incommodes ».

L’Engageante sortit de son palais pour se mettre à la poursuite de son époux. Ce dernier posa un rocher que mille hommes auraient eu peine à soulever, aussi appelé Supérieur-du-Cul-de-Sac ou Grand-Supérieur-Condamnant-la-Porte-des-Ténèbres, afin de b loquer l’accès au passage. Séparés par l’obstacle, ils devaient se faire des adieux.

Mais l’Engageante refusa et promis de prendre la vie de mille personnes. Alors l’Engageant lui dit : « […] Et si mille personnes meurent chaque jour sous tes ongles cruels, mille cinq cents autres naîtront ».

 

LES ABLUTIONS DE L’ENGAGEANT

Izanagi se rendit au delta des Oranges (province de Face-au-Soleil, sur l’île de Bâti-Pourpre) pour procéder à des ablutions. Douze Supérieurs naquirent de ses vêtements et accessoires.

Après sa fuite du royaume des morts, Izanagi se purifia avec de l’eau pour laver ses plaies, d’où émergeront de multiples kamis dont :

Tsukiyomi, kami de la lune (né de l’œil droit d’Izanagi), appelé Maître-de-la-Nuit-Lunaire, qui gouverne les provinces de la Nuit.

Amaterasu, kami du soleil (née de l’œil gauche d’Izanagi), autrement nommée, Sa Majesté la Grande Supérieure Brillante-au-Ciel, qui gouverne la Plaine-du-Haut-Ciel, et porte un auguste collier de pierres précieuses appelé Trésor-de-Résidence que son père lui a offert.

Susanoo-wo, kami des tempêtes (né du nez d’Izanagi), nommé Sa Majesté Brave-Brusque-Impétueux, qui gouverne la Plaine-de-la-Mer.

Lors de ses ablutions, l’Engageant donna naissance à quatorze Supérieurs.

 

Amatarasu et le mythe de la Grotte céleste

Grande déesse du Soleil aussi appelée Grande Supérieure Brillante-au-Ciel.

Divinité de la riziculture, de la culture du blé et des vers à soie. Elle est représentée sur le drapeau japonais par un disque solaire (Cf. Kojiki et Nihonshoki).

Amaterasu est née de l’œil gauche de son père, Izanagi, quand il fut purifié par ablution après son retour du pays des morts. Izanagi lui ordonna de diriger le « Takamanohara », le Royaume des Cieux.

Selon la légende, Amaterasu et son frère Susanoo, kami de la mer et du vent, étaient rivaux. A la suite d’une sempiternelle querelle, Amaterasu, en colère, partit s’enfermer dans une caverne, « Amano-Iwato », cachant le soleil pendant une longue période.

Afin de persuader Amaterasu de sortir de sa grotte, les autres kamis organisèrent un banquet au cours duquel, Uzume, déesse de l’Aube, entama une danse. Intriguée par l’agitation qui avait lieu à l’extérieur, Amaterasu réapparut. (Cf. Histoires de samouraïs # 4 sur blog de Phoebe, « Une fenêtre sur le monde »).

Susanoo-Wo est le kami de la mer, des vents et des tempêtes (Cf. histoires de samouraïs # 4).

Ryûjin (ou Rinjin) est un dieu-dragon de la mer qui symbolise la puissance de l’océan, pourvu d’une large gueule et capable de prendre forme humaine. Il vit à Ryûgû-jô d’où il contrôle les marées grâce à des joyaux magiques.

Les tortues marines, les poissons et les méduses sont souvent décrites comme étant ses serviteurs. Ryûjin est le père de la magnifique déesse Otohime, littéralement « joyaux lumineux », également appelée Toyo-Tama, qui épousa le chasseur Hoori et engendra Ugayafukiazu, qui engendra à son tour Jimmu, le premier empereur du Japon. Après sa naissance, Otohime se transforma en dragon et s’envola.

 

A SUIVRE : le shintoïsme

 

Sources :

Internet

« Kojiki, Chroniques des faits anciens » (712 ap. JC).

« Shinto, sagesse et pratique » - Motohisa YAMAKAGE - 2006

Commenter cet article

serrurier paris 09/10/2014 04:29

Je vous encourage à écrire des articles de ce style ! Je recommande & partage !

Phoebe 26/03/2015 16:20

Merci pour vos encouragements. Je ferai de mon mieux. ;-)

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents