Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Phoebe

Le blog de Phoebe

Une autre manière de traiter, de décrypter et de comprendre ce que l’on nous donne à voir, à écouter, à lire…


L'avenir de l'Homo Sapiensus de la Planetus Terrus

Publié par Phoebe sur 22 Novembre 2015, 16:20pm

Catégories : #Chroniques terriennes

L'avenir de l'Homo Sapiensus de la Planetus Terrus
L'avenir de l'Homo Sapiensus de la Planetus Terrus
L'avenir de l'Homo Sapiensus de la Planetus Terrus
L'avenir de l'Homo Sapiensus de la Planetus Terrus
L'avenir de l'Homo Sapiensus de la Planetus Terrus
L'avenir de l'Homo Sapiensus de la Planetus Terrus
L'avenir de l'Homo Sapiensus de la Planetus Terrus
L'avenir de l'Homo Sapiensus de la Planetus Terrus
L'avenir de l'Homo Sapiensus de la Planetus Terrus
L'avenir de l'Homo Sapiensus de la Planetus Terrus
L'avenir de l'Homo Sapiensus de la Planetus Terrus
L'avenir de l'Homo Sapiensus de la Planetus Terrus
L'avenir de l'Homo Sapiensus de la Planetus Terrus
L'avenir de l'Homo Sapiensus de la Planetus Terrus
L'avenir de l'Homo Sapiensus de la Planetus Terrus
L'avenir de l'Homo Sapiensus de la Planetus Terrus
L'avenir de l'Homo Sapiensus de la Planetus Terrus
L'avenir de l'Homo Sapiensus de la Planetus Terrus
L'avenir de l'Homo Sapiensus de la Planetus Terrus
L'avenir de l'Homo Sapiensus de la Planetus Terrus
L'avenir de l'Homo Sapiensus de la Planetus Terrus
L'avenir de l'Homo Sapiensus de la Planetus Terrus
L'avenir de l'Homo Sapiensus de la Planetus Terrus
L'avenir de l'Homo Sapiensus de la Planetus Terrus
L'avenir de l'Homo Sapiensus de la Planetus Terrus
L'avenir de l'Homo Sapiensus de la Planetus Terrus
L'avenir de l'Homo Sapiensus de la Planetus Terrus
L'avenir de l'Homo Sapiensus de la Planetus Terrus
L'avenir de l'Homo Sapiensus de la Planetus Terrus
L'avenir de l'Homo Sapiensus de la Planetus Terrus
L'avenir de l'Homo Sapiensus de la Planetus Terrus
L'avenir de l'Homo Sapiensus de la Planetus Terrus
L'avenir de l'Homo Sapiensus de la Planetus Terrus
L'avenir de l'Homo Sapiensus de la Planetus Terrus
L'avenir de l'Homo Sapiensus de la Planetus Terrus
L'avenir de l'Homo Sapiensus de la Planetus Terrus
L'avenir de l'Homo Sapiensus de la Planetus Terrus
L'avenir de l'Homo Sapiensus de la Planetus Terrus
L'avenir de l'Homo Sapiensus de la Planetus Terrus
L'avenir de l'Homo Sapiensus de la Planetus Terrus

Sapiensus Cécilus MARTINUS
Citoyenne du peuple Françus
de la Planetus Terrus
du Systèmus Solarus de la Voie Lactus.
Mes références : Sapiensus Scénaristus Ecritus Kinématus
Dernier script écrit le 18/11/2015

Titre de l'oeuvre : "Ça suffit les conneries !", d'après l'oeuvre complète et intégrale de la vie de l'Homo Sapiens - Editions limitées.
Numéro identifiant : Lequel ? Il y en a tellement !

                                                                                                           Planetus Terrus,

                                                                                                          Le 18 Novembre 2015.


POLUS EMPLOYUS
Le Pôlus pour les Sapiensus qui n'ont pas de travaillus
A l'attention de Monsieur le Directus


Objet : Ouverture de droit à l'Allocationus de Solidaritus Spécifiqus (ASS) = en anglais c'est tout à fait ça !


Copie pour :
Madame Sapiensus Conseillèrus Pôlus Employus
Service du Personnelus d'une Bigus Companus - Médecinus du travaillus
Madame Sapiensus la Docteurus - Psychiatrus, Hypnothérapeutus, Relaxasus
Madame Sapiensus la Docteurus Psychiatrus de l'Institutus Pluridisciplinus de la Santus


Monsieur le Directus,


J'ai l'honneur de vous adresser la présente afin de vous demander quelques informations complémentaires sur mon ouverture de droit à l'ASS, car il y a certains points obscurs que je souhaiterais éclaircir, afin de ne pas être redevable auprès de votre organisme. Parce que, c'est pas la peine de me la refaire comme en 2014 !


Je suis inscrite à Pôle Emploi depuis le 11 Juin 2012.
Depuis le 4 Mai 2015, je suis employée à temps partiel (20h/semaine, 86h/mois) en Contrat d'Accompagnement dans l'Emploi (CAE) et cela jusqu'au 3 Mai 2016.


En effet, le 8 juin 2015, je reçois de votre part une demande d'Allocation de Solidarité Spécifique à compléter (voir copie du document ci-joint), dossier que je dépose en date du 13 Juillet 2015.
En date du 7 Août 2015, je reçois une notification me renseignant sur une ouverture de droit à l'ASS à partir du 9 octobre 2015.
Au 28 Octobre 2015 et au 16 Novembre 2015, mon avis de situation me notifiait une admission à l'ASS.
Le 9 novembre 2015, je me présente dans vos locaux, car je n'ai reçu aucun paiement depuis ma dernière déclaration effectuée en date du 4 novembre 2015 (dépôt du bulletin de salaire du mois de novembre 2015 à cette même date).
L'agent effectue une opération informatique et me dit que le paiement s'effectuera dans quelques jours.
En date du 16 novembre 2015, je constate qu'il n'y a aucun virement sur mon compte bancaire, je me représente donc dans vos locaux. Un autre agent me signifie que mon bulletin de salaire n'a pas encore été enregistré auprès du centre situé à Rennes, et que cela sera fait certainement dans un délai de trois semaines.
En date du 19 Novembre 2015, mon avis de situation me notifiait une admission au bénéfice de l'Allocation d'Aide au Retour à l'Emploi, consécutive à la fin de mon contrat de travail du 21 Mars 2014. Par contre, je ne comprends pas le sens de la phrase suivante : "Au 31 Octobre 2015, vous avez bénéficié de 168 allocations journalières.
Peu après, je fus étonnée de remarquer que le versement de mon allocation avait été reporté au 9 janvier 2016.
Là, du coup, ne nous mentons pas à nous-mêmes, car la situation, au fil des dates, s'est bien désobscurcie, tant et si bien que je ne sais plus trop quoi penser de tout cela, ça fait beaucoup de dates pour deux allocations, et si j'ai bien compris le fin mot de l'histoire, c'est qu'en fait, je ne bénéficierai d'aucune attention financière de votre part. Joyeux Noël et Bonne année ! ;-)


Par conséquent, je comprenai que je ne puisse plus bénéficier de l'ASS, accordée en date du 8 juin 2015. Et voilà, la boucle est bouclée ! ;-)


Afin d'écarter toute ambiguité, je souhaiterais savoir une bonne fois pour toute, car c'est très important pour le futur calcul de mes maigres revenus mensuels et de mes dépenses nécessaires à ma vie quotidienne, si je suis susceptible de pouvoir bénéficier d'un quelconque droit, autre allocation ou autre aide inventée par l'Etat, venant de la part de Pôle Emploi ? J'en ai marre de jouer au Monopoly !


[...] Parce qu'au départ, je ne demande qu'à recevoir mon humble pitance, tout en fournissant un travail qui se doit d'être rigoureux, mais je tiens quand même à vous signaler qu'ayant enfin pu retrouver un emploi, même à temps partiel, je vis un peu mieux, voire mieux, depuis le mois de mai ! Oh joli, mois de mai ! Le mois des jours fériées où tout le monde il est content d'en avoir plein de beaucoup !


Mais moi, je devais compter sur un mois de plus pour me dire que j'aurais de quoi manger, mais surtout de quoi sauver mon vieux chat, feu Bidule, atteint d'un glaucome ainsi que d'un foudroyant carcinome invasif de l'orifice buccal. Comprenez qu'il ne pouvait même plus nettoyer correctement sa petite papatte toute grise, pauvre Biduli. Il me manque mon Bibi, vous savez.


Mais ne vous inquiétez pas, j'ai pensé à tout, grâce à Madame Sapiensus la Docteurus Généralistus, qui se trouve être mon médecin traitant, qui me soulignait lors d'une consultation, que si la tristesse perdurait, peut-être fallait-il penser à consulter un spécialiste, qui lui-même, me conseillait de prendre un traitement pour "soulager" l'obsession fantôme d'un hypothétique traumatisme jamais subi mais toujours assumé, (faut bien justifier du bon fonctionnement de la CMU, hein !)


Le mardi 24 novembre 2015, jour de mon anniversaire (oui, Madame, j'ai 40 ans, oui, 40 ans Madame !), j'ai rendez-vous chez Madame Sapiensus la Docteurus Psychiatrus Psychanalycus, surtout spécialisée dans l'Hypnothérapus et la Relaxasus, afin qu'elle puisse déterminer, d'une part, si j'ai bien compris les principes de la méditation en elle-même, et, d'autre part, si j'ai assimilé les principes fondamentaux et spirituels issus des arts martiaux chinois et japonais, que je me suis auto-inculquée de mon propre chef, de ma propre initiative et en autodidacte. Moi qui aurais pensé que cela fusse bénéfique !!! 


Aussi, elle doit également déterminer, et c'est ce que je trouve un peu bizarre, voire même étrange, si je suis apte à conserver mon emploi que j'effectue dans le cadre d'un CAE parce que je n'ai pas trouvé autre chose sur le marché du travail et que finalement, apparemment un CV, ça ne connote d'aucune expérience ! (Ah ça valait le coup de payer une formation à 650 € au CNED pour espérer obtenir ne serait-ce qu'une mise à jour des connaissances à un niveau universitaire !) Non mais c'est vrai, à bac plus trois années d'études universitaires, c'est pas que je crache dans la soupe, mais s'évertuer à servir des cafés à de pauvres ignorants stressés, comprenant à peine la langue française, et ne comprenant strictement rien à la culture du pays qui les accueille (ex : commander, donner un ordre ou passer commander, ils n'ent voient pas vraiment la différence), qui ne pensent qu'à boire, qu'à jouer et qu'à insulter n'importe qui, c'est vrai que c'était vraiment l'emploi dont j'avais toujours rêver ! Ironie bien sûr, hein !). Et voilà, encore une fois la boucle est bouclée !


NOTA BENE : Mon Contrat d'Accompagnement et d'Insertion dans l'Emploi se déroule très très bien et mes collègues sont très très gentils avec moi, ce qui me permet de bien m'insérer dans une société soi-disant bien organisée et bien gérée !

Par ailleurs, ils ne manquent pas de me montrer le bon fonctionnement d'un système pyramidal qui n'a jamais existé chez l'Homo Sapiens (et j'en suis convaincue !). Mais cela ne m'empêche pas de rester polie et de respecter mon concitoyen, dans la dignité et dans le respect de son individualité.


Mais, quand même, tout le personnel est très très gentil avec moi : on petit-déjeune tous les matins, c'est génial, c'est très instructif, c'est cultivé (d'après eux l'Expressionnisme allemand n'a jamais existé !), je me sens instruite et épanouie au sein d'une struture bien encadrée, où l'ambiance semble, ma foi, bien sympathique et le personnel encadrant très très convivial. C'est ainsi que je peux m'appliquer à exercer la compassion, le partage et la bienveillance.


Par contre, je ne savais pas qu'il existait des aides-assistants-secrétaires, c'est-à-dire, assistants des assistants, c'est-à-dire, que je ne savais pas que les secrétaires avaient, elles aussi, besoin de secrétaires pour envoyer leur courrier et faire le coursier ! C'est également ainsi que je peux m'appliquer à ne faire mon travail qu'avec sincérité et diligence, en essayant d'approcher d'une probable harmonie qui, hélas, n'en n'est pas une !


Et puis aussi, je suis aussi très très contente d'avoir appris à scanner (car le scan c'est l'avenir, mais je pense que vous devez connaître, puisque toutes les administrations s'y sont collées (vous travaillez avec quel logiciel, vous ?!). Tant et si bien, que quand je me retrouve sans poste de travail, je me balade alors, mon paquet de "papiere" serré conscieusement contre ma poitrine, à travers tout le service, telle une Boov désespérée de ne plus pouvoir m'acquitter de ma tâche quotidienne : le scan !


Ah oui, et je fais aussi quelques photocopies (heureusement qu'on a bien évolué parce que sinon je me shooterai au produit pour papier polycopier toute la journée, merci pour l'insertion, je ne parle qu'à des machines !!).

Mais surtout, je retire les agrafes avec un ôte-agrafe, et quand parfois le chef de service daigne me regarder tout en me lançant subrepticement un bonjour indifférent, j'ai tout de suite envie de communiquer avec mes congénères (car je sens que là, il me montre complètement le bon exemple d'une vraie et efficace insertion par le travail, ironie bien sûr !), et c'est vrai que je ne peux que me sentir très très bien insérée dans cette société toujours bien rodée, toujours bien organisée, toujours bien gérée et toujours bien ordonnée, où les codes et les règles sont toujours bien respectés, et c'est pour ça que je me sens bien épanouie toute la journée !

Et c'est ainsi que j'essaye et m'applique à avoir toujours un air aimable ainsi qu'une tenue irréprochable. [On dirait le script raté d'un épisode de "La Clinique de la Forêt Noire", (série romantique imitant les romans-photos du magazine "Nous Deux"), soap opera diffusé tous les jours, entre 9h45 et 10h10 sur la chaîne nationale dont je tairais le nom.


Alors, parfois, après avoir bu une petite infusion "A Moment To Relax" (tissane qui serait sensée détendre le corps et l'atmosphère), j'ai envie de jouer au Docteur Nounours a.k.a. MC Peluche feat. DJ Teddy Bear, au quatrième étage, parce que c'est là où se passent toutes les naissances.


Mais, parfois, j'ai très très peur quand je vais aux archives, parce qu'un jour, je me suis fait agressée par un putain de dossier, que je me serais crue dans un mauvais remake de Teenmovie Etasunien Rollywoodien de Série Z, voire un médiocre soap-opera diffusé par une network douteuse du Midlewest. Et c'est ainsi que je peux m'appliquer à m'exercer à la vertu du courage que je me suis sagement gravée au plus profond de mon coeur. Parce que oui, il en faut du courage, pour se taper une vieille série dont le récit n'avance jamais ! C'est le récit de la vie !


Heureusement, j'aime bien le premier étage parce que j'ai trouvé un bureau bien éclairé avec trois jolis petits fauteuils colorés, deux petites chaises "kawai", un petit tabouret bleu de toute beauté, un poste de radio, une magnifique bibliothèque enrichie en volumes imprimés et reliés sous des éditions très rares, un scan à ma taille (oui parce que je ne fais qu'un mètre cinquante-huit et demi), et même si je mets trop d'agrafes parterre, rien que j'ai à ma disposition un aspirateur personnel sponsorisé Eurodisney 500 Watts sans sac donc écologique (ça ne me changera point du ménage et du recyclage !).

C'est ainsi que je peux m'appliquer à agir quand il bon d'agir, avec un esprit d'initiative, un esprit sans tâche, un esprit bien formaté à l'image de la future scan-woman que je veux devenir. Bien entendu, je m'entraîne avec ferveur et intensité à reproduire le son exact de la machine, ainsi je peux m'appliquer à répliquer le geste juste et correct.


Bien entendu, je suis ouverte à toute proposition professionnelle qui me permettrait de pouvoir bénéficier d'un repas chaud ou d'un ticket restaurant, voire, d'un CDD, d'un CDI ou d'une quelconque vacation qui me permettrait de pouvoir m'épanouir intellectuellement, tout en m'appliquant à m'exercer à la loyauté ainsi qu'à évoluer dans une société bien rodée, bien organisée, bien formatée, bien compressée et bien scannée, qui me permettrait de pouvoir conserver la signification de l'expression "avoir le sens de l'honneur", si cela me serait permis, bien entendu.


Parce que c'est vrai, l'inconvénient est que même dans une société soi-disant bien rodée, bien organisée, bien ordonnée, bien médicalisée, même les gens qui sont civilisés, éclairés, éduqués et qui sont sensés nous guider dans cette société bien rodée, bien imaginée, emplie de générosité et de solidarité, et d'égalité et surtout de liberté, qui devrait, en pratique, nous donner naturellement et avec générosité, le bon exemple, celle de l'homme bon, qui, lui, se doit d'accorder une attention spéciale à neuf choses. Tout d'abord, à celle d'être bon, tout simplement, mais encore...


Pour mémoire : " L'homme bon s'accorde à bien voir ce qu'il regarde. Il s'accorde également à bien écouter ce qu'il entend. Il s'accorde à avoir un air aimable et à avoir une tenue irréprochable. Il est sincère dans ses paroles et diligents dans ses actions. Lorsqu'il est mécontent, il pense toujours aux suites fâcheuses de la colère (c'est vrai, car cela nous permet parfois de tomber sur un petit billet de 20 €, rien que ça plein de plaisir, surtout quand on galère pour joindre les deux bouts). Et face à un bien à obtenir, il demeure fidèle à la justice".


Telles sont les paroles prononcées par l'honorable Jedi Confucius Hominidus Sapiensus Asiaticus, usant de sagacité et d'humanité administrative.


Mais, je remarque que cette société toujours bien rodée, toujours bien organisée, toujours bien ficelée, et toujours bien pensée, qui est sensée nous aider à nous insérer dans l'habitus du travaillus, afin de gagner honnêtement de quoi manger, de quoi s'habiller, de quoi téléphoner, de quoi caguer, de quoi consommer dans cette société bien rodée, bien commercialisée, bien merchandisée, n'est pas forcément prête à laisser sa place à une pauvre petite Boov qui s'appelle "Euuuuuuuuuuuuuuuuuh" ! Oui, Madame !


C'est vrai que ça aide grandement à trouver une stabilité psychosomatiqus, car il est clair qu'il faut être un être humain stable et constant, dixit la société à travers Madame Sapiensus la Docteurus Psychiatrus, mais il est possible de retrouver ces mêmes idées dans "Les Entretiens de Kongzi" a.k.a. Sifu Confucius Hominidus Sapiensus Asiaticus, dont j'ai trouvé par hasard le livre au supermarché de la culture, univers de la consommation de biens et services culturels et ludiques, plus comménument appelés "FNAC" (sans vouloir faire de publicité), au prix exceptionnal et sensationnal de 30 € seulement. Ainsi, je peux m'appliquer à mettre en pratique ce que j'ai appris dans "Le Grand savoir".


Alors je me pose cette simple question : est-ce nécessaire de faire débourser à la société française encore plus qu'elle ne peut payer, en m'envoyant consulter un spécialiste qui me montrera des tâches d'encre, en me demandant ce que cela représente, alors que je déborde d'imagination et que ma profession d'origine est d'être scénariste (c'est un comble hein !), et pourra enfin me coller l'étiquette que j'ai toujours refusée de me coller ! Marre des clichés, marre des stéréotypes, marre des cases !


Et après, on cherche à combler un gouffre sans fond, pour une société qui ne sait même plus reconnaître ses bons éléments ainsi que ses propres concitoyens, et qui ne s'affaire qu'à respecter des apparences, des codes, des règles et des règlements édictés mais surtout illusoires, selon un soi-disant bon fonctionnement, mais tout ceci semble surtout trompeur. Et moi qui pensais pouvoir finir mes jours en toute tranquillité, je suis surtout tombée en esclavage !


"Liberté, égalité, fraternité", ce qui me permet d'user de disponibilité, d'efficacité, de volonté, de probité, ma foi, que dire de plus, notre devise perd malheureusement toute sa symbolique et sa signification s'alterne au fil du temps.


D'ailleurs, j'espère que l'interview du 24/11/2015, gentiment financée par notre chère, morbide et non pérenne Sécuritus Socialus, me permettra de me dire que j'entame la quatrième dizaine de ma vie d'Homo Sapiensus Femellus, en toute sérénité ainsi qu'en toute tranquillité, et que la sociétus françus acceptera, avec générosité et compassion, le fait que moi aussi, j'ai besoin de gagner honnêtement et dignement ma vie, afin de pouvoir me nourrir correctement et m'habiller décemment. Ainsi, je peux m'appliquer à m'exercer dans la pratique des sept vertus du samouraï, ainsi que dans la pratique d'un art de vivre qui consisterait en la maîtrise de soi en toutes circonstances, tout "en portant sur le monde un regard sans haine" (Cf. "Mononoke Hime" excellent film d'animation japonais réalisé par Hayao Miyazaki), m'invitant à me plonger dans un stoïcisme d'ordre félidé, voire cétacé, espèces qui ont au moins compris le vrai sens du terme "politique", pour ne citer que ce groupe de Terriens.


Parce que c'est vrai, j'ai bien du mal à trouver ma place dans un lieu professionnel où ma foi, je me mets là où il y a un emplacement disponible, sinon je vais au premier étage, là où il faut ranger les joujoux. Ainsi, je m'applique toujours à être un bon être humain, c'est pour ça que je range toujours les joujoux !


Sinon, dans le joli petit salon-salle d'attente du deuxième étage, je regarde ou écoute BFMTV (et parfois Télé-Boutique-Achat), ou tout autre chaîne m'informant d'une soi-disant actualité qui tournerait en boucle afin de vous informer que le flux est permanent, discontinu, débilisant, abrutissant, lobotomisant et qu'il serait parfois préférable de savoir déconnecter correctement, c'est-à-dire, lâcher-prise.

Mais je compte bien sur le rendez-vous avec Madame Sapiensus Psychiatrus, pour me confirmer que j'ai au moins compris comment fonctionne ma sociétus.


Parce que moi, tout ce qui m'importe, c'est quand même de scannus, littéralement "numériser" en français. Scanner c'est important, car nous participons tous à l'immense opération de "dépapiétisation" (néologisme, terme technique dérivé du germanisme "papiere"), une opération "topeuh sicreteuh", du secret défense du top du top de la numérisation version Frenchy 2.0. Cette opération fut nommée : "Opération Sans Papier", the Return of the Back, ou La Revanche du Scannus Numérus OSP 3.0, sortie prévue en 2100. Bon courage ! ;-)


Côté matériel et logistique, j'avais constaté qu'il était bien difficile de travailler sur des montagnes de documents (à l'heure de l'OSP, moi, je ne comprend pas !), empilés deci-delà, débordants de la zone d'activité réglementaire, et c'est là que je me fusse habituée à travailler au centimètre carré. Merci messieurs les spécialistes en chiromancie et autre chirurgie, docteurus es-Sciençus Pokemonus, et autres Professeurus Folamourus ou Foldingus, enfin, c'est comme vous voulez !


Ah, c'est beau d'avoir eu la chance de faire des études d'art du spectacle, n'est-il pas !? Mais au lieu d'écrire en toute tranquillité mes petits scripts destinés à diffuser la gaîté, il faut que je prenne le temps de discuter avec ces messieurs-dames de l'administration d'une chose dont je ne pourrai de toutes les façons point bénéficier !

Et au lieu de consacrer ce temps si précieux, si onéreux, à la recherche d'un emploi descent au sein duquel je pourrai être considérée par mes congénères Sapiensus et conserver toute ma dignité d'Hominidus, recherche qui d'ailleurs n'est pas sans coût, illuminant ma lanterne et m'épanouissant dans ma destiné d'Homo Sapiens femelle, me permettant de pouvoir continuer à jouer en toute tranquillité et toute sérénité au Monopoly ainsi qu'à la Bonne paye, bah, il faut encore parlementer avec ceux qui édictent les règles, règles d'ailleurs dont vous avez le plus grand mal soit à respecter soit à expliquer ! Alors pour ce qui est de les faire respecter, je vous raconte même pas ! 


D'ailleurs, je me sens très très bien insérée dans le milieu professionnel, tant et si bien que je me suis vouée à des études universitaires pour cultiver l'amour de l'art de la numérisation à la française, tels les enseignements de la Chinoise et Taoïste Tigresse Blanche ! C'est quand même dommage de gâcher tout ce papier quand on est à l'heure du scan informatique ! Alors, n'hésitez pas ! Scannez ! [...]


En conclusion, sans vouloir être ironique, il me semble que les documents que vous m'avez gentiment adressé au mois de juin 2015 m'ont fait espérer une aide financière précieuse, qui aurait pu améliorer mon niveau de vie, et finalement, n'auront servi qu'à me faire perdre mon temps, ce temps si précieux, si onéreux à vos yeux, bandes de Terriens !


Une nouvelle rubrique : Aliens strike back

[...] Et c'est quand je décide d'utiliser à ma guise, ce temps si précieux, si cher à vos yeux, ce temps qui vous rapporte autant, bandes de Sapiensus AnusCulusVaginus Ridiculus Sexus Interruptus Oedipus Freudus Lacanus Jungus Economicus Monopolus Fricus Boursus Testiculus, Pavovlus Conditionnus Formatus que je n'envie pas pour tout l'Univers, que tu viens t'appliquer à donner ta mauvaise foi et dispenser de ton ignorance le rien du tout que tu n'as pas à dire !


N'aurais-tu pas inventé l'écriture, espèce de Sapiensus Scientificus Lobbyinus Artisticus Politicus Charlatanus Apotikus Commercialus Alimentus Gachus Non Partageus ! T'as pas les boules, on t'as cramé Sapiensus Mythonus !


Sur ta sonde Voyager, tu nous envoies un putain de skeud, tu nous dis avec détail et sérieux : "Sur ma planète qui s'appelle la Terre, c'est super-génial, on y est comme-ci, on est comme-ça, on fait ci, on fait ça, c'est super-génial et c'est l'éclate. On s'aime (la merde) et on se respecte à chaque seconde que notre dieu de l'argent nous a créé pour notre plus grand bonheur. Et bla bla bli,et bla bla bla !".


Ta galette de cuivre, ouis ton disque qui tombe et qui n'en finit pas de tomber dans l'espace, parce que tu leurres personne avec ! Espèce de Sapiensus Mythonus-Kleptonus. Mais moi pas savoir utiliser mon Cervicus, hein, espèce d'Hominidus Crétinus de l'Anus de Saturnus, qui est tout content de pouvoir observer sa planète Plutonus ! Alors, quand est-ce qu'on va creuser des trous et faire des châteaux de sable sur la Planetus Marsus ?! Quand est-ce qu'on va faire éclatus des grosses Bombus, hein ?! Espèce de petit Sapiensus Planetus Simplicius Esclavagius Colonialicus !


Et ce temps si précieux, si cher à mon coeur et à mes yeux, je souhaiterais l'utiliser comme je l'entends, mais surtout, dans le plus grand et le plus total des respects. Et c'est là, ouais, c'est là, à l'instant là même, là, espèce de Sapiensus Ridiculus qui ne comprend plusse, que t'as décidé de venir me faire c...BIPUS.


Mais t'as pas encore compris toi, petit Sapiensus Ridiculus.


Au lieu de cela, je me dois de louer MA paire de mains, ainsi que MA paire de pieds à un système économique et commercial exangu et obsolète, dont toi-même, petit Sapiensus, un doigt dans la bouchus et l'autre dans le kusse, Ridiculus Hominidus Economicus, s'est englué, enkylosé, que dis-je, bétonné. Système criblé de dettes à l'image de ce que sont vos êtres multicellulaires, désorganisés, dispatchés, démembrés, dénaturés quoi !


Vous êtes donc à l'image et en même temps prisonniers de votre propre système économico-politico-facho-tyrano-mytho-klepto-psycho-techno-electro-magneto-anthropo, j'en passe et des pas mûres. Des pauvres Sapiens, ces pauvres Sapienou Bisounours, à n2 chromosomes - (H²O + C + NaCl + H + Au (surtout Au !) + Ag + O²) + les émissions des Terriens appelés êtres humains (vulgairement couramment appelés "pets", familièrement appelés "prouts", mais rarement sus-nommées "flatulences", pompeusement appelés émission de gaz à effet de serre = dérèglement climatique de ta grosse planetus de merdus ! Et oui, petit Sapiensus !


De toute façon, vu les traces de pneus de caca qui tourne autour de ta boule de canard WC que tu nommes prétentieusement Planète Bleue, si j'habitais le système solaire d'à côté, même pas que je viendrais passer des "holidays" sur ta boule de merde, parce que, primo, j'ai pas ce que tu nommes fric et d'abord j'en ai rien à branler, deuxio, de toute façon , rien que t'y fout la merde sur ta planète, on le voit à des millions d'années-lumière (si tu préfères, espèce de mytho), et ça d'ailleurs, c'est bien vrai ! Sur ta propre planète, t'as pas honte ?! Et en plus, tu fais de la pub pour qu'on y vienne ! N'y aurait-il pas comme une sorte de comment euh... contradiction ?! Et tu crois qu'on va perdre notre temps à venir se taper avec vous ! Vous avez tout bouffé les Sapiensus, y a plus rien sur votre planète !


D'ailleurs, tu fais rien que creuser des trous (je t'ai vu, ça se voit du fin fond du trou du cul du Cosmos, t'as qu'à demander à Galilée !) et construire des trucs qui servent à rien et qui niquent tout !
Oh fait, joli essai pour les îles de sable que l'on peut soi-disant admirer de l'espace. Mais quel frimeur ce Sapiensus Economicus Vanitus Prétentius Rienquiflambus ! Oh mais, c'est quoi les trucs tous colorés qui tournent un peu partout sur ta planète, toi, oui, toi, petit Sapiensus Hydrocarbus Plasticus Oestroge-us Spermatozo-us Cradus Pourritus de Planetus poseur de Bombus, tu crois qu'on t'as pas vusse !


D'ailleurs, dorénavant, on va vous appeler, les "Nikétouts", littéralement en anglais dans le texte, les "AllFucks" de La Voie Lactée. Oui, mesdames et mesdames, oui !


On va vous placarder, on va vous punaiser, on va vous photocopier et on va vous scanner dans tout le Cosmos, les Humains ! Vous êtes fichés, comme vous fichez et listez vos congénères humanoïdes et non-humanoïdes, à poils, à cornes et à nageoires. Et en plus, ils sont tous en train de crever la dalle parce que vous ne voulez pas partager !


On va vous flyer dans tout l'Univers et dans toute la Galaxie, on va vous balance, on va vous poukave, les Sapiensus qui puent du kusse. De toute manière, y a déjà les greffriers de la Galaxie qui s'en chargent ! Oui, nos chers "Katze" (littéralement "chat" en français, "cat" en anglais, "gato" en espagnol, bon enfin, en Indo-Européanus Felis Silvestris Domesticus ou A-Domesticus, "a" privitif), qui eux au moins, ont bien compris ce que les termes humains "Evolution" et "Adaptation" signifient (Cf. L'Evolution en marche : quand les babouins adoptent des chiens et des chats ou cf. également L'Evolution des Espèces de feu Darwinus). Et bien je peux vous assurer que tout ce petit monde se débrouille beaucoup mieux que vous les Sapiensus !


En outre, vous êtes "wanted" les petits Sapiensus Ridiculus Roue de la Fortunus Motus Lotus Pyramidus Papyrus ! Ça fait 60 piges de votre temps si précieux, si cher, si onéreux à vos yeux, que vous nous diffusez, soi-disant à titre ludique et relaxant voire gratuit, vos pauvres merdes d'ondes et vous nous polluez avec vos conneries qui sont inutiles et nulles à chier, bandes de Sapiensus Ridiculus Imbécilicus Ignarus...

Joyeux Noëlus commercialus de la raie de ton culus-anus-nombrilus-ombilicus-anthropocentricus, parce que de toutes les façons Davidus Vincentus, les avait vusse dans le cielus, lui au moins !


To be continued...


Mais heureusement, il me restait le petit bureau du premier étage, ce fameux petit bureau, aux trois petits fauteuils colorés, avec un poste de radio, une bibliothèque et un scan à ma taille, où je fus plus d'une fois invitée au satori et à comtempler ce que les Sapiensus n'auront jamais compris...


Alors, s'il vous plaît, ayez l'amabilité et également l'agréable gentillesse de recycler tout ce beau papier qui aurait pu, ma foi, rester ce qu'il aurait dû rester : UN ARBRE ! ;-) (y compris mon courrier).


J'espère au moins que cette petite histoire vous aura fait passer un bon moment, car oui, je suis une pauvre Sapiensus Troubadourus Saltimbankus Scénaricus, qui n'a même pas droit au status d'intermittentus du spectaculus, quoi que, ne serait-ce pas encore vouloir me coller une étiquettus !?


Je vous prie d'agréer, Monsieur le Directeur, l'expression de mes salutations les plus chaleureuses en cette fin d'année 2015, en espérant ne pas avoir trop abuser ni de votre patience, ni de votre temps si précieux, si cher à nos yeux.

Cécilus HOMO-SAPIENSUS MARTINUS a.k.a. Missus Phoebus DJ Musicus Electronicus.
Citoyenne du peuple Françus
de la Planetus Terrus
du Systèmus Solarus de la Voie Lactus.
 

Et voici mon poste de travail (à gauche) ! Voyez comme je me sens bien insérée dans cette société bien rodée et bien organisée ! Et voici mon petit bureau du 1er étage (à droite)
Et voici mon poste de travail (à gauche) ! Voyez comme je me sens bien insérée dans cette société bien rodée et bien organisée ! Et voici mon petit bureau du 1er étage (à droite)
Et voici mon poste de travail (à gauche) ! Voyez comme je me sens bien insérée dans cette société bien rodée et bien organisée ! Et voici mon petit bureau du 1er étage (à droite)

Et voici mon poste de travail (à gauche) ! Voyez comme je me sens bien insérée dans cette société bien rodée et bien organisée ! Et voici mon petit bureau du 1er étage (à droite)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents