Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Phoebe

Le blog de Phoebe

Une autre manière de traiter, de décrypter et de comprendre ce que l’on nous donne à voir, à écouter, à lire…


Dexter, chronique d'une mort annoncée...

Publié par Phoebe sur 14 Juillet 2009, 15:44pm

Catégories : #Chroniques télévisuelles

dexter

 

Série télévisée américaine créée par James Manos Jr d’après le roman de  Jeff Lindsay, Ce Cher Dexter.

Genre : série policière

 

A l’instar de Louis, vampire de son état, gothique et romantique à souhait, issu des « Chroniques des vampires » d’Anne Rice, dans lesquelles notre cher et tendre suceur de sang, ne s’applique à soutirer le précieux liquide qu’à des criminels et autres brigands notoires… Dexter, serial killer de son état, personnage sympathique et débonnaire malgré tout, travaillant au service médico-légal de la police de Miami, tue lui aussi ses victimes choisies sur le volet.

Cette série décrivant un personnage « hors du commun », dépeint la vie quotidienne d’un tueur en série. Ici, les auteurs se sont appliqués à décrire un personnage mystérieux, gardant au fond de lui une multitude de secrets plus inavouables les uns que les autres. Ayant une double identité, s’inscrivant directement dans un scénario plus ou moins manichéen.

Dexter est certainement un serial killer pas comme les autres, il a appris à maîtriser ses pulsions meurtrières afin de les retourner contre les assassins et les criminels, parfois riches et véreux, qui seraient passés à travers les mailles du filet de la justice.

 

L’aspect narratif de la série (le personnage principal du récit, parle souvent en voix off) place le spectateur au niveau de la confidence. Ce dernier est pris à parti par le fait que Dexter s’adresse parfois à lui, en lui avouant ses plus sombres désirs… de meurtre !

Ce qui a le don d’établir une sorte de complicité entre le personnage et le spectateur, qui devient pour le coup, le plus fidèle confident de ce charmant trentenaire, qui n’hésite pas à nous livrer (en image et en couleurs !) sa façon de procéder – toujours la même, tel un rituel initiatique. Dénué d’une quelconque pitié ou compassion envers ses victimes, Dexter s’applique à paraître aux yeux de la société tel un être humain « normal » (voire irréprochable).

Ayant vu la première saison, on se demande finalement, qui est le plus normal de Dexter ou de son collègue qui s’acharne sans arrêt contre lui. On découvre des personnages secondaires qui ne sont pas forcément manichéens, les petits défauts et travers de tout un chacun sont parfois mis en lumière.

 

Une série intéressante par bien des points, dans laquelle on n’épargne aucun détail de certains crimes, connotant tout de même un certain malaise. L’identification du personnage principal est assez inquiétante, je dirais même plus, assez troublante, car la série nous laisse finalement à penser que « tout le monde » pourrait bien être… un serial killer !

 

Le générique de l’ordre de la suggestion est excellent, il présente le personnage tel qu’il est, efficace et fourni de comparaisons en tous genres (surtout culinaires), absolument délicieux !!!

 

A découvrir…

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents