Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Phoebe

Le blog de Phoebe

Une autre manière de traiter, de décrypter et de comprendre ce que l’on nous donne à voir, à écouter, à lire…


Le cinéma japonais # 5 : 2/Duo by Nobuhiro Suwa

Publié par Phoebe sur 18 Octobre 2012, 09:29am

Catégories : #Chroniques cinématographiques

138 250 390

 

2/DUO

Réalisation : Nobuhiro Suwa

Genre : Drame

Pays : Japon

Année : 1997

Production : Bitters End Inc.

Distribution : Capricci Films

Synopsis : Yu est vendeuse dans une boutique de prêt-à-porter et partage sa vie avec Kei, un acteur raté et fauché qui vit à ses crochets. Un jour, Kei propose à Yu de l’épouser. Cette demande inattendue perturbe l’équilibre du couple…

Le réalisateur

Nobuhiro Suwa est né à Hiroshima en 1960. 2/Duo constitue son premier long métrage inédit en France et présenté en avant-première au Festival International de la Roche-sur-Yon en octobre 2012. Son deuxième long-métrage, H story, avec Béatrice Dalle, propose une variation autour d’Hiroshima mon amour d’Alain Resnais. Le réalisateur est considéré comme « le plus français des cinéastes japonais ».

 

Nobuhiro Suwa, Viennale 2009

 

Autour du film

« Tel que je le perçois, un scénario classique est une sorte de simulation du tournage, un plan minutieux dessiné dans le but de raconter une histoire de la façon la plus efficace possible. Toutefois, dans mon idée, mon film ne devait pas raconter une histoire le plus habilement possible, mais ressembler à un reportage sur une femme, même fragmentaire, qui pourrait être tourné rapidement ».

La non-présence du scénario constitue la particularité de ce film. Le cinéaste laisse le choix aux acteurs d’êtres les auteurs de leurs propres répliques et accorde à ses plans-séquences une importance telle qu’il les considère comme une expérience unique à chaque prise.

Le réalisateur a pensé le montage en essayant de ne pas détruire la temporalité des plans tout en préservant les vides entre les actions.

Mon avis

Un film résolument contemporain et post moderne, nettement influencé par la Nouvelle Vague française, agrémenté d’une vision expérimentale du cinéma actuel. Les images ne laissent pas indifférent et interpellent le spectateur dans la manière dont le cinéaste nous présente les personnages, c’est à la fois brute (parce qu’il nous donne l’histoire sans détour, d’une façon presque naïve, qui aux premiers abords pourrait faire croire à un amateurisme universitaire). Mais il n’en est point. Distancié et silencieux, contrairement au réalisateur qui prône l’identification, le film qui se divise en deux parties, joue sur l’espace et le temps afin de retranscrire l’atmosphère réaliste d’une situation qui ne connaîtra pas de fin mais qui ne suscite pas forcément l’attente d’une suite.

Le réalisateur nous propose une leçon de cinéma : Il filme ses plans-séquences comme « des instantanés » figés dans le temps et l’espace, donnant un aspect quasi documentaire au film. Il ose abandonner le scénario, pour offrir la liberté aux acteurs de passer par une expression minimaliste et intimiste, au profit d’un esthétisme visuel qui vient bousculer les codes conventionnels d’un cinéma contemporain beaucoup trop formaté. Un contrepoint cinématographique et artistique à découvrir, à voir et à contempler…


Sortie nationale : 31 octobre 2012

Sources :

2/Duo de Nobuhiro Suwa

Dossier de presse « 2/Duo » - Capricci Films

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents