Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Phoebe

Le blog de Phoebe

Une autre manière de traiter, de décrypter et de comprendre ce que l’on nous donne à voir, à écouter, à lire…


Les objets du ciel à admirer # 1

Publié par Phoebe sur 31 Mai 2012, 15:11pm

Catégories : #Chroniques astronomiques

Voie lactée 02

 

Notre galaxie, la Voie Lactée

Notre système solaire se trouve sur le bord interne du bras d’Orion. Ce système met 220 millions d’années pour faire un tour complet autour du centre de la Galaxie. La Voie Lactée est composée d’environ 200 milliards d’étoiles et d’une quantité incalculable de gaz interstellaires et de poussières. Elle serait approximativement âgée de 10 à 15 milliards d’années et serait le résultat de l’effondrement d’un immense nuage de gaz sous l’action de sa propre gravité. Les premières étoiles ayant vu le jour se situent dans le halo galactique.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la Voie Lactée n’est pas située au centre de l’univers et ne constitue qu’une infime partie de ce dernier. On a d’ailleurs la possibilité d’en observer une petite partie à l’œil nu, durant l’été, car elle traverse le ciel de l’hémisphère Nord durant cette période, depuis la constellation du Sagittaire au Sud jusqu’à celle de Cassiopée et celle de Persée au Nord, en passant par celle de l’Aigle et du Cygne.

 

Voie lactée 03

 

Bien que notre planète fasse partie de la Voie Lactée, nous avons la possibilité d’observer une petite partie grâce à sa forme spiralée. La meilleure période pour l’admirer est en Juillet/Août, à partir de 23 heures. Pour trouver le centre de la Voie Lactée, il suffit de suivre la trace blanche en descendant en direction du Sud, vers la constellation du Sagittaire. Vue de profil, la Voie Lactée se présente comme un disque plat, appelé le plan galactique, zone aplatie qui abrite les bras spiraux, avec en son centre un bulbe de forme sphérique, abritant un grand nombre d’étoiles, appelé le bulbe galactique. Le plan galactique mesure 100 000 années-lumière (une année-lumière correspond à 10 000 milliards de km, notée « al »). Le tout est enveloppé par le halo galactique, mince voile de poussières interstellaires et de matière sombre disloquée par des amas stellaires globulaires.

La Voie Lactée est une galaxie spirale dont plusieurs bras sortent en spirale du bulbe. Le Soleil fait partie de la Voie Lactée mais n’est pas le centre de la galaxie comme le disait Friedrich Wilhelm Herschel (1738-1822) au début du 19ème siècle. Ce dernier découvrit la planète Uranus en 1781 ainsi que ses deux satellites, Titania et Obéron en 1787. Il observa également deux satellites de Saturne : Mimas et Encelade en 1789 et découvrit en 1802 les étoiles binaires. C’est Harlow  Shapley (1885-1972) qui montra en 1915 que le Soleil est éloigné du centre de la Galaxie de 27 000 al et se situe non loin du bras dit du Sagittaire-Carène.

 

Voie lactée 01

 

Le système solaire

Il est bien difficile de déterminer avec exactitude où se termine le système solaire, certainement au-delà des régions où l’attraction du Soleil ne s’exerce plus. Les frontières du système solaire se trouveraient au-delà du nuage de Oort, immense halo composé de millions de noyaux de comètes et de roches glacées, mille fois plus éloigné que le Soleil et Pluton.

Si Sedna, planète naine trans-neptunienne faisant partie de notre système solaire, se situe dans le nuage de Oort et non dans la ceinture de Kuiper, le système solaire serait beaucoup moins étendu que l’on ne pense.

Pluton constitue une anomalie dans le système solaire. C’est une minuscule sphère de roche et de glace située loin derrière l’orbite de Neptune et elle n’appartient ni à la catégorie des planètes telluriques, ni à celle des géantes gazeuses.

Depuis 2006, les scientifiques pensent qu’il s’agit plutôt d’un objet céleste de la ceinture de Kuiper, constituée de petits corps glacés, planétoïdes et astéroïdes.

La ceinture de Kuiper est une vaste étendue d’objets glacés de tailles différentes et de comètes (noyaux) qui orbitent autour du Soleil, située derrière Neptune.

 

Ceinture de Kuiper

Ceinture de Kuiper

2003 UB313 est une planète qui fut découverte en juillet 2005, deux fois plus éloignée et plus grande que Pluton. Sedna et Quaoar sont également deux corps situés dans la ceinture de Kuiper et qui mériteraient l’appellation de planète.


Les nébuleuses et poussières

La Voie Lactée se compose d’étoiles, de nébuleuses et de nuages de gaz, d’amas ouverts et de poussières interstellaires qui se regroupent pour former les bras spiralés. En dehors des bras, il existe des amas globulaires, composés d’étoiles plus anciennes qui se répartissent en halo autour de la Voie Lactée.

La Galaxie d’Andromède (M31) est la seule visible à l’œil nu, dans l’hémisphère Nord, en automne dans la constellation qui porte le même nom.

 

Galaxie-d-Andromede-M31.jpg

Galaxie d'Andromède

Les galaxies

Il en existe une quantité inimaginable à échelle humaine et il serait nécessaire de posséder plus d’une vie pour pouvoir toutes les répertorier ! Néanmoins, les galaxies ont pu être classées en cinq catégories grâce aux travaux de l’astronome américain Edwin Hubble (1889-1953), qui découvrit en 1924 qu’Andromède n’était pas une nébuleuse gazeuse mais bien une galaxie telle que la Voie Lactée, située à plus de 2 millions d’al.

Il existe des galaxies spirales, comme notre galaxie, qui peuplent la majeure partie de la population galactique, des galaxies spirales barrées, quand une barre d’étoiles coupe le bulbe central de la galaxie spirale. Il existe également des galaxies elliptiques, de formes ovales et peuplées de vieilles étoiles ; des galaxies lenticulaires qui se caractérisent par l’absence de bras spiraux et des galaxies irrégulières qui n’ont pas de formes définies et constituent seulement 2% de la population galactique.

 

Voie lactée 02

 

Les galaxies se regroupent en amas et en superamas. La Voie Lactée, ses satellites, les Nuages de Magellan ainsi que la galaxie d’Andromède appartiennent au Groupe local qui réunit une trentaine de galaxies.

Les Nuages de Magellan sont deux petites galaxies satellites de la Voie Lactée. Ils furent aperçus pour la première fois durant le 15ème siècle, dans l’hémisphère Sud et avaient, en premier lieu, été pris pour des nébuleuses. Le Grand Nuage de Magellan, noté LMC pour Large Magellan Cloud, se trouve à 200 000 al de notre galaxie et se compose de 10 milliards d’étoiles. Le Petit Nuage de Magellan, noté SMC pour Small Magellan Cloud, contient 2 milliards d’étoiles et se trouve à 220 000 al.

Hubble a également observé que d’une manière générale, les galaxies tendent à s’éloigner les unes des autres et plus elles s’éloignent, plus elles sont véloces, ce qui vient soutenir la théorie du Big Bang. Ainsi, l’Univers est en perpétuelle expansion, il se dilate et il a été estimé qu’il grossit de 75 km/s.

 

A SUIVRE...



Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents